Conclusion générale.

La notion d'idéal est finalement impossible, elle n'existe pas. Elle est subjective et changeante et évolue au fil des siècles avec la mode, avec les découvertes, les nouvelles technologies, les moeurs,...

Le regards des gens est différent de la Renaissance à aujourd'hui, et ce qui était considéré comme beau, idéal, et parfait ne l'est plus forcément de nos jours : les femmes rondes, la blondeur vénitienne, le teint pâle, et toutes ces qualités appréciées autrefois  ne sont plus de mise. Au XXIème siècle, la mode est à la minceur extrême, au maquillage outrancier et au bronzage le plus hâlé possible. Les périodes sont donc radicalement différentes, voire opposées.

La morale s'assouplit avec le temps, les goûts sont différents, les valeurs aussi. Mais la femme reste un sujet de prédilection et en même temps un mystère pour tous les auteurs et les artistes de toutes les époques, et ce pour encore bien longtemps.

4 votes. Moyenne 3.75 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site