L'amour sacré, l'amour profane

L'amour profane                                                     L'amour sacré 

Sur cette oeuvre sont donc représentés d'un côté l'amour sacré, et de l'autre l'amour profane. La prèmiere réaction d'une personne de notre époque face à ce tableau serait d'affirmer que l'amour sacré est représenté par la femme habillée, qui se cache, et l'amour profane est la femme nue. C'est en fait exactement l'inverse. La femme habillée, située à gauche, est considérée comme une femme qui se met en valeur, se maquille, qui s'habille dans le but de séduire les hommes. Elle représente la superficialité, le péché, et donc l'amour profane. L'autre femme, située à droite, est nue, et n'est vêtue que d'un voile. Elle est pure, naturelle, virginale et donc tout à fait respectueuse de la morale religieuse. Elle représente l'amour céleste, l'amour sacré, la beauté éternelle, inaccessible. La seconde Vénus est une beauté visible et périssable. Il y a donc une forte opposition entre les deux, renforcée par le paysage changeant du tableau (les arrière- plans son révélateurs : à gauche un château, à droite une église), et la position des femmes.

13 votes. Moyenne 2.46 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site