maquillage

" belle"  qui bouleverse le cœur des chevaliers a la peau "  blanche comme lys, lait ou aubépine ".
Elle est jeune , a un visage lisse, un haut front bombé, une chevelure longue et dorée.

A l'époque les nobles utilisent des onguents faits de cendre de hérisson, de sang de chauve-souris, de sulfure d'arsenic, de chaux vive, des décoctions de lézards verts dans de l'huile de noix, du soufre pour blondir leur chevelure... préparés dans un chaudron magique!

 


Et la Renaissance italienne ...avec la beauté botticelienne

La beauté est à la fois charnelle et céleste : C'est Vénus

Elle voit apparaître des femmes aux fronts épilés, les cheveux blonds, tressés et entrelacés de pierres précieuses et de perles. La femme doit être belle et attirante...

renaissance_italienne.jpg (15204 octets) 

Simonetta Vesucci 
(P.di Cosimo, v.1480)

Elle a le teint diaphane, les lèvres, les joues et les ongles rouges, des cheveux dorés; le fameux blond vénitien qu'elles obtiennent en s'enduisant d'un mélange de safran et de citron, puis elles restent au soleil la tête couverte d'un chapeau sans calotte et le corps protégé de voiles.

Cependant les recettes de beauté restent tout aussi dangereuses qu'au Moyen Âge puisque les femmes  se blanchissent à la céruse et au sublimé,  solutions toxique à base de plomb et de mercure,  qui rongent la peau jour après jour.

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site